1- Permettre à chaque élève de travailler à son rythme.

Tous les élèves n’ont pas besoin de faire le même nombre d’exercices pour maîtriser la compétence travaillée.

 

Toutes les notions ne nécessitent pas forcément une leçon magistrale par l’enseignant.

Les exercices peuvent à terme être quasi-personnalisés (quand l'enseignante est bien rôdée!!)

 


2- Permettre à chaque élève de progresser en fonction de sa zone proximale de développement.

 

Les exercices proposés sont de difficulté croissante et l’évaluation pourra ainsi être différenciée (plusieurs niveaux d’évaluation).

L'enseignant pourra évaluer de manière positive les réussites de chaque élève, puisque les exercices correspondront à ce qu'il est capable de faire (juste un peu plus difficile que ce qu'il a déjà l'habitude de faire).

 

 

 

3- Permettre à chaque élève de devenir acteur de son apprentissage.

 

Les élèves choisissent l’ordre dans lequel ils font leurs exercices. Ils déterminent quand ils sont prêt à passer l’évaluation.

Ils s'inscrivent pour passer les évaluations. Cela implique qu'ils ne les passent pas tous au même moment et qu'ils ne sont ni freinés ni stressés par le rythme de leurs camarades.

 

Grâce au tableau de demande d’aide, ils apprennent à expliquer leur difficulté à la classe ou comment aider un camarade en difficulté.

Ils apprennent également à "temporiser". Lorsqu'ils sont bloqués sur un exercice. Ils sollicitent de l'aide mais n'attendent pas que quelqu'un soit disponible pour les aider. Ils poursuivent leur travail avec un autre item. Ils ne perdent donc plus de temps.

 

 

 

4 – Permettre aux élèves d’être autonome dans le travail.

 

Les élèves sont incités à :

 

- relire leur leçon avant de démarrer leurs exercices,

 

- lire et comprendre seuls les consignes de l’exercice (qui auront été réfléchies au préalable pour favoriser cette autonomie),

 

- ne pas rester bloqués en cas de difficulté (inscription sur un tableau de demande d’aide ) et à passer à 1 autre notion.

 

 

 

5- Permettre à l’enseignant d’être plus disponible pour aider les élèves qui en ont besoin

 

Tous les élèves sont en activité et ne restent pas bloqués sur un exercice (atmosphère plus sereine, moins de bavardages).

 

Si un point bloquant est identifié, il peut être réglé immédiatement avec l’aide de l’enseignant ou reporté à une séance de remédiation.

 

L’évaluation de la progression dans les exercices se fait tout au long de la séance (codes couleur) ou bien après la séance.

 

 

 

6- Place de l’évaluation dans le dispositif

 

Les exercices réalisés durant le plan de travail sont validés au fur à mesure par l’enseignante qui passe parmi ses élèves et observe leur travail.

 

En fin de parcours, l'élève qui se sent prêt peut demander à passer un bilan ou bien il peut être évalué directement par l'enseignant qui aura observé la réussite de l'activité ou la compréhension de la notion.

 

L'évaluation sera bienveillante car elle insistera sur les réussites de chaque élève.
Le plan de travail permet une grande différenciation jusqu'à l'évaluation.

 

Voilà ce que j'ai pu comprendre et réfléchir durant cette journée d'observation de la classe d'une collègue.