On pourrait penser que la question du cahier-journal se pose surtout pour les enseignants débutants.

Quel support : cahier? Classeur? Feuille A3 ou petit format?

Quel contenu : emploi du temps détaillé ou fiches de prép compilées?

Avec l’experience, mon cahier-journal a beaucoup évolué. Au départ, il était très détaillé car j’avais besoin de m’y référer sans arrêt, de me rassurer. De plus, pendant mes premières années d’enseignement, j’etais  titulaire de secteur : je travaillais dans des niveaux différents, je m’adaptais aux emplois du temps et usages de mes collègues. Il me fallait donc un support très detaillé.

Puis, j’ai eu ma propre classe, j’ai ainsi pu réfléchir à une organisation plus personnelle, m’approprier l’ensemble des enseignements et des rituels. J’ai donc eu moins besoin de me référer à mon cahier journal.

Il m’est toujours indispensable mais son contenu est plus synthétique. Jusqu’à cet été, j’etais très satisfaite de mon outil de travail. Chaque année, j’achetais le même format de cahier petit format à spirales et à petits carreaux. Il comportait une page par jour, plus quelques pages pour noter les résultats des élèves, plus quelques pages pour les réunions, etc. Il passait dans mon sac à main et me permettait de gérer intégralement ma classe de la maison ou de l’école, sans m’embarrasser.

Seul inconvenient, sa mise en page me prenait plusieurs jours durant l’été : écrire à l’avance la date en haut de chaque page, dessiner au stylo et à la règle, pour chaque jour,  les cases correspondant à chaque séance, inscrire la matière et les horaires pour chaque case... 

Et puis, cet été, j’ai réalisé que le cahier papier ne correspondait vraiment pas à mon fonctionnement général. Je suis une accro de l’ordinateur depuis longtemps. Tout mon travail est fait par ordinateur, enregistré sur un cloud pour être accessible depuis n’importe quel ordinateur. Mes leçons sont vidéoprojetées sur VPI. Mes évaluations se passent en  ligne. Bref, il ne restait plus que mon cahier journal en version papier.

Alors, j’ai cherché un outil informatique qui corresponde à mes attentes : 

1) un coût raisonnable

2) une prise en main intuitive et rapide pour ne pas perdre de temps à le remplir,

3) un visuel agréable et simple pour avoir autant de clarté que mon outil papier

4) un outil en ligne accessible aussi bien de l’école que depuis la maison ou encore mon téléphone.

5) un outil qui permette au choix d’imprimer sa semaine ou bien de la consulter en ligne.

 

Après quelques heures, mon choix s’est arrêté sur l’edujournal le cahier-journal numérique d’EDUMOOV, qui propose de réaliser son emploi du temps dans un premier temps puis d’alimenter  »presque automatiquement » son cahier journal. 

Pour 12 euros par an, j’ai préparé mon emploi du temps 2019/2020 et j’ai commencé à préparer mes deux premières semaines de  classe. Il ne me reste plus qu’ à preciser le contenu de chaque séance, mais au moins la trame est faite. On verra si cette forme de cahier-journal me convient sur le long terme. Pour le moment, après quelques tâtonnements, l’outil semble être un gain de temps réel pour moi. 

Voici le rendu d’une demi-journée pré-remplie automatiquement à partir de mon emploi du temps.

89F21515-66E8-4CD9-A758-A87283610EFF

Il ne me restera plus qu’à ajouter le détail de mes séances. Ex : Problèmes - Modélisation - séance 1 - découverte de la modélisation en barre de la méthode de Singapour 

Je peux imprimer ma page de cahier-journal ou bien ma semaine.  L’exemple ci-dessous n’est pas détaillé car je n’ai pas encore préparé le détail de mes journées. 

C93A7FB9-7EE1-4FE0-AE4B-63503B41E9E8

3C8D5643-3A05-4F70-ADB8-2835D3B9151C

 

Dès que j’aurai utilisé cet outil un petit mois en situation réelle, je vous ferai un petit retour d’experience.