09 février 2018

La différenciation...

La différenciation, maintenant je pratique beaucoup...

La mise en place de plans de travail a permis à mes élèves de travailler à leur rythme, certains avançant très vite et d'autres plus lentement. Cela m'a également permis de différencier le nombre d'exercices proposés à chaque élève,  la difficulté des exercices proposés ou leur longueur sans avoir l'impression (maintenant) d'y passer mes nuits...

Le travail en atelier m'a permis de leur proposer de travailler autrement avec une approche différente : 

- des manipulations,
- des jeux pédagogiques, etc...

Mais la différenciation, cela peut être d'autres choses. C'est ce que nous avons vu en formation ces deux derniers jours...

Il est possible de différencier sur des éléments très simples qui ne demandent pas plus de travail à l'enseignant.

1) On peut faire varier les documents et outils fournis aux élèves comme :

- donner un exemplaire du document à étudier à chaque élève ou bien 1 seul pour le groupe, ce qui pourra induire un comportement différent au sein du groupe (travail seul, en binome, en collectif).

- tout le monde fait le même travail mais ne dispose pas d'outils identiques pour y arriver.
Exemple : pour restituer sa compréhension d'une histoire, on peut travailler sur le texte, les illustrations, etc...

2) On pourra opérer une gradation dans les questions que l'on pose et les distribuer en fonction de ce qui est le mieux pour que les TOUS élèves s'investissent dans le travail

- questions très simples et fermées puis ouvertes,
- questions à inférences,
- questions sur le ressenti personnel de l'élève.

3) La différenciation pourra également être dans les aides apportées aux élèves.

- un aide-mémoire, un affichage,
- des indices consultables si nécessaires.

Posté par matitela à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


l'Histoire en ateliers : pourquoi, comment?

Les deux jours de formation auxquels j'ai participé hier et aujourd'hui avaient pour thème : la différenciation.
Et parmi les sujets abordés, il y avait le fait de faire appel aux intelligences multiples.

Nous avons pu visionner 2 vidéos présentant :
- 1 séance de découverte sur la notion de partage en CM1 (mathématiques) 
- 1 séance sur les réseaux de communication (géographie).

C'était très intéressant de "voir" de manière concrète quels dispositifs peuvent être mis en place pour solliciter les élèves de manière plus variée. 

Les objectifs peuvent être : 

- de mettre en confiance ou en réussite un élève, en lui proposant une activité qui correspond à l'une de ses dominantes,
- de développer le maximum d'intelligences chez nos élèves.

Ces présentations m'ont donné des pistes d'amélioration en Histoire.
J'ai beaucoup travaillé pour préparer toute mon année en CM1 et en CE2 dans l'esprit des nouveaux programmes de 2015.
L'organisation choisie me convient bien car elle me permet d'avoir une progression cadrée, de développer des compétences de lecture de documents variés pour mes élèves (cartes, frises, témoignages, tableaux, etc...) et de faire le lien entre les informations contenues dans ces documents et la trace écrite qui est complétée.

Par contre, j'ai le sentiment de devoir "porter mes élèves à bout de bras". Certains élèves sont très investis et monopolisent les temps de parole. Les autres se laissent porter et attendent.. Ils attendent que leurs camarades donnent les réponses, ils attendent la correction, etc... Et ça, ca ne me convient plus du tout!!

Alors, j'ai discuté avec la collègue qui nous présentait sa séquence et elle m'a donné plein d'idées...

1) Mettre les élèves en action et les amener à s'investir
Je pourrai commencer par faire travailler mes élèves en groupes au lieu de faire un cours magistral, chaque groupe travaillant sur un support différent et devant rapporter au reste de la classe le résultat de son travail. C'est une première idée facile à mettre en place et qui a de grandes chances de réveiller un peu mes élèves.... 

2) Proposer des activités motivantes faisant appel aux intelligences multiples
C'est là que je dois prendre le temps de réflechir aux supports proposés... Et c'est là que les intelligences multiples prennent tout leur sens si je veux différencier.

Ma collègue m'a suggéré d'utiliser :
- mes supports actuels,
- un récit littéraire (anecdote du type "le vase de Soisson"
- une vidéo,
- un texte enregistré en audio pour des élèves qui auraient des difficultés de lecture,
- un schéma à réaliser, une maquette, etc..,
- un tri d'images, objets, etc.

En écrivant, je me dis que cela pourrait également être une recherche sur internet, jouer une saynète devant la classe pour se représenter un évènement... Bref, l'idée, c'est de différencier les approches. Et que chaque groupe rapporte aux autres ce qu'il aura fait et appris pour une mise en commun. Cette idée me plait beaucoup...  Il faudra que je fasse aussi attention à ce que tous les élèves tournent sur ces ateliers pour que ce ne soient pas toujours les mêmes qui se retrouvent à étudier les documents écrits, et les mêmes qui regardent des vidéos! Je vais commencer modestement avec un partage des documents étudiés entre les groupes avec mise en commun par un rapporteur et j'enrichirai au fur à mesure... Mais cette perspective me plait bien!!

Je compte m'acheter le livre "Apprendre autrement avec les intelligences multiples" de chez RETZ pour creuser le sujet...

 

Exemples d'ateliers faisant appel aux intelligences multiples en histoire

Exemple 1 

J'ai trouvé sur le site "https://profpower.lelivrescolaire.fr/les-intelligences-multiples/" un exemple qui illustre comment on peut organiser des activités faisant appel aux intelligences multiples en Histoire. Il s'agit d'un exemple pour une séqunece de 6e sur Les relations de l’Empire romain avec les mondes anciens mais il est tout à fait possible de transposer cet exemple en CM1.

Intelligence logico-maths : 
Proposer aux élèves de tenir un carnet d'échanges de marchandises montrant comment s'échangent les biens entre pays (la soie pour la Chine, le vin pour les romains, etc..)

Intelligence verbale-linguistique : 
Ecrire un court texte expliquant les étapes de la fabrication de la soie ou un dialogue entre un romain et un mandarin.

Intelligence visuelle-spatiale : 
Regarder une vidéo montrant les itinéraires, les routes maritimes et terrestres puis réaliser un schéma de synthèse.

Intelligence corporelle-kinesthésique:
Mimer une scène quotidienne des caravaniers

 

Exemple 2 "

J'ai trouvé un second exemple en histoire sur le site "http://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx?fileticket=EhNh6KlHcg4%3D&tabid=591&language=fr-FR" qui permet de comprendre comment diversifier ses entrées pour un même objectif notionnel.

Il s'agit dans cette séquence s'aborder la 1ere guerre mondiale (programme de CM2)

Intelligence logico-maths : 
Création d'une carte mentale mettant en relation les acteurs et leurs alliances, les évènements, les causes, les conséquences et les principales batailles.

Intelligence visuelle-spatiale : 
Comparaison de 2 cartes montrant l'évolution des alliances entre 1914 et 1918

Intelligence musicale / rythmique : 
Mettre en son le journal d'un poilu, à l'aide d'un extrait de journal de guerre et 

Intelligence intra-personnelle : 
synthèse par les élèves des connaissances et compétences acquises durant la séquence pour mise en commun.

 

Posté par matitela à 18:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 septembre 2014

Problèmes additifs et soustractifs

J'ai pioché dans les problèmes présentés ici (document CNDP)  et je me suis fait une feuille d'exercices progressifs qui abordent l'addition et la soustraction avec 3 niveaux de difficulté.

Les niveaux 1 et 2 concernent en priorité les CE2.
Les niveaux 2 et 3 concernent les CM1.

A chacun d'estimer son niveau à priori... de se tester et de réajuster éventuellement.

Voici mon document : probl_mes_additifs_et_soustractifs_1

Posté par matitela à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,