10 février 2018

Des exemples de mise en oeuvre des intelligences multiples en classe

En faisant mes recherches sur les intelligences multiples, j'ai découvert des exemples de mises en oeuvre sur internet.
Je ne les retranscris pas ici pour les utiliser tels quels mais plutôt pour m'en inspirer et m'aider à comprendre comment je pourrai moi-aussi introduire de manière plus systématique les intelligences multiples dans ma pratique.

 

 Voici un exemple d'activités diversifiées faisant appel aux intelligences multiples sur une étude de la NATURE DES MOTS (trouvée sur le site de l'académie de Bordeaux)

natures mots

 

Voici un autre exemple intéressant sur la résolution de problème, proposé par V. Garas, DEA, formatrice et coordinatrice à l'ESPE de Creteil . Le problème est le même pour tous les élèves mais les dispositifs de résolution proposés aux élèves varient.

Texte du problème

Une sortie de classe est organisée pour les 54 élèves des deux classes de CM1. Le coût total de la sortie est de 875 euros. Chaque enfant apportera 9 euros. La mairie accorde une aide de 120 euros. La coopérative scolaire qui dispose de 354 euros donnera ce qui manque. Combien restera-t-il dans la caisse de la coopérative après cette sortie de classe?

 

pb

Posté par matitela à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Les intelligences multiples - première approche

La théorie des Intelligences Multiples d’Howard Gardner qui date de 1983 part du principe que l'on peut distinguer huit formes d'intelligences qui sont plus ou moins présentes en tout individu. Ces formes d'intelligences conditionnent en partie la manière de comprendre et d'apprendre.

 


PETITE VIDEO INTRODUCTIVE 

Ainsi, un enseignant pourra se servir de ces intelligences multiples pour adapter le dispositif d'apprentissage mis en place pour une notion ou compétence donnée et faire de la différenciation dans sa classe.

Concrètement, cela signifie que je peux proposer une autre manière d'apprendre à un élève parce que je sais qu'il y sera plus sensible. Nous le faisons déjà plus ou moins. Un élève qui a du mal à résoudre des problèmes abstraits sera probablement plus en réussite si on lui fournit des outils lui permettant de manipuler (jetons, billets, etc.) ou si on lui propose de réaliser un schéma.

Mais l'enseignant pourra également de manière plus générale et systématique, proposer des activités faisant appel à des intelligences différentes pour développer TOUTES les formes d'intelligences chez ses élèves et mieux les "armer" pour leur vie future.

Mais pour agir sur ces différentes formes d'intelligence, il faut déjà être capable de les lister et de les identifier "grossièrement" car il ne s'agit évidemment pas de dresser un profil précis pour chaque élève, qui l'enfermerait dans une "case. L'idée, c'est plutôt de connaître les leviers sur lesquels on peut déjà s'appuyer et ce qui pourrait être amélioré.

Voici donc la liste des intelligences identifiées par Gardner.

 

l’intelligence verbale / linguistique

Les personnes dotées de cette dominante sont particulièrement sensibles aux structures linguistiques (le goût des mots).
On la reconnait généralement chez les personnes qui aiment lire, qui prennent facilement la parole, qui aiment les histoires ou les jeux avec des mots (scrabbles,etc.).

Cette forme d'intelligence est particulièrement sollicitée dans nos systèmes scolaires.

 

L’intelligence logique / mathématique

Cette forme d'intelligence aime raisonner,  calculer, ordonner, résoudre des problèmes et raisonner de manière logique en établissant des relations de cause à effet, en déduisant, en expérimentant.
Elle est particulièrement développée chez les scientifiques, les ingénieurs, les enquêteurs, les juristes, etc ...
On reconnaît particulièrement cette intelligence chez quelqu’un qui aime résoudre des problèmes ; chez ceux qui veulent des raisons à tout, veulent des relations de cause à effet ; ceux qui aiment les structures logiques, et aiment expérimenter d’une manière logique ; chez ceux qui préfèrent la prise de notes linéaire ; etc.

Cette forme d'intelligence permet de mieux organiser des tâches complexes, d'établir des priorités,  d'utiliser le raisonnement déductif.

 

L'intelligence visuelle-spatiale

C’est la capacité à créer des images mentales, et à percevoir le monde visible avec précision dans ses trois dimensions.

On la reconnaît  chez les personnes qui lisent facilement les cartes, les graphiques ou qui comprennent mieux lorsqu'ils font des schémas;  ceux qui mémorisent à l'aide d'images. Ces personnes seront généralement sensibles à l'art et apprécieront des activités du type puzzle, le lynx etc.

Cette forme d'intelligence est très utile pour mémoriser, ou résoudre des problèmes.

 

L'intelligence intrapersonnelle

Cette forme d'intelligence va de pair avec une bonne connaissance de soi-même, de ses forces et de ses faiblesse. .
Les personnes qui en sont dotées apprécient souvent la solitude, savent se motiver seules, aiment lire et écrire pour rapporter leur renssenti.

Cette forme d'intelligence permet de prendre du recul sur les expériences vécues, et de tirer des leçons de ses erreurs. On l'exploite dans les moments de recherche ou lecture individuelle.

 

L'intelligence interpersonnelle

C’est la capacité à entrer en relation avec les autres, à se mélanger, à travailler en groupe et avoir de nombreux amis. Elle implique des capacités de communication, de résolution de conflit, de médiation.

Lorsqu'elle est développée, elle permet de travailler en groupe et de coopérer. Cette forme d'intelligence est de plus en plus travaillée dans notre système scolaire où l'on favorise les échanges entre élèves et les dispositifs d'apprentissages coopératifs.


L’intelligence corporelle / kinesthésique

Cette forme d'intelligence s'exprimer à travers le mouvement, la maîtrise de l'utilisation de son corps  et une certaine habileté manuelle. Les personnes qui possèdent une dominante dans cette forme d'intelligence aiment toucher, bricoler, faire du sport, jouer la comédie. Elles apprennent mieux en bougeant et en manipulant. 


L’intelligence musicale / rythmique

Elle exprime une sensibilité particulière aux structures rythmiques et musicales.
On la retrouve chez les musiciens ou les personnes qui fredonnent souvent, battent la mesure, ou  dansent dès qu'ils entendent un rythme ;  ou encore chez les personnes qui adoptent facilement les accents d’une langue étrangère.

C'est l'intelligence qui est la moins travaillée dans notre système scolaire.

 

L’intelligence (du) naturaliste

Elle a été rajoutée aux sept précédentes par Howard Gardner en 1996. 
Dans cette forme d'intelligence, on aime reconnaître,  classer,  identifier des formes et des structures. On sait organiser des données, les regrouper, en faire des listes. On cherche à comprendre le fonctionnement de la nature, du corps humain, etc.

Mais que faire de ces connaissances et comment les utiliser à l'école?

Lorsque comme moi, on découvre ces intelligences multiples, on prend conscience qu'on a déjà joué sur certaines d'entre elles dans l'organisation de nos séances. C'est un moyen de faire de la différenciation au sein de sa classe.

Qui n'a pas proposé à ses élèves une étude de document individuelle (intelligence intrapersonnelle) puis une phase de recherche collective (intelligence interpersonnelle) puis une mise en commun avec un rapporteur qui vient rendre compte au tableau (intelligence verbale-linguistique).

Qui n'a pas proposé à un élève de manipuler des étiquettes, des jetons, des billets de banque et des pièces ou une horloge pour mieux comprendre un problème? (intelligence corporelle-kinesthésique)

Comment rendre cette prise en compte plus systématique simplement, sans pression ni perte de temps et d'énergie excessive?

Je pense qu'en ce qui me concerne, je vais m'efforcer d'analyser certaines de mes séances actuelles (partir de l'existant) en Histoire en particulier, pour me demander (avant de les faire avec mes élèves): à quelles intelligences font-elles appel? Pourrais-je solliciter une autre forme d'intelligence assez facilement sans avoir à révolutionner toute ma préparation? Puis-je aborder la même notion différemment?

A partir de là, j'ai fait quelques recherches pour avoir des idées ou des exemples d'apprentissages proposés au regard des intelligences multiples et voici ce que j'ai trouvé (non exhaustif évidemment).

Voici l'adresse d'un site d'enseignante qui s'est investi dans les intelligences multiples par le biais des octofun : 

https://octofun.org/enseignants/octofunenclasse/ 

http://www.lecoledailleurs.fr/les-intelligences-multiples/

http://idee-maitresse.fr/atelier/les-intelligences-multiples/ (enseignante de maternelle)

 

Une enseignante de l'académie de Créteil  explique que pour concevoir sa séquence d'Histoire en tenant compte des intelligences multiples, elle commence par organiser des ateliers dans lesquels les élèves pourront travailler en binome, en groupe de 3 ou 4 en fonction de leurs habiletés sociales. Elle s'efforce de proposer chacune des 8 intelligences sur l'ensemble de sa séquence mais bien entendu, n'en propose que 2 ou 3 sur chaque séance.
La dernière séance de sa séquence permet par le biais d'un débat et d'une mise en commun de faire la synthèse de toutes les informations nécessaires à l'apprentissage de la notion.

L'enseignante hiérarchise les activités en : 

- incontournables (car essentielles pour acquérir la notion : étude d'une frise, d'une carte, d'un doc historique,)
- d'exploration (importantes pour l'acquisition de la notion mais plus innovante dans la forme : 
- complémentaire : la visée n'est pas l'objectif mais comme une ouverture ou un approfondissement, un prolongement)

 

(http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ien12-rodez/spip/IMG/pdf/Differencier_avec_les_IM.pdf

 

 

Quelques exemples d'apprentissages proposés au regard des intelligences multiples

 l’intelligence verbale / linguistique

- chercher des mots-clés, les définir, les structurer en nuages de mots
   (sur une notion, demander aux élèves de dire tous les mots quiviennent en tête),
- résumer avec ses propres mots une lecture, un propos entendu
- verbaliser ses réflexions et ce que l'on va faire (pédagogie explicite),
- créer des dialogues,
- raconter une histoire, se mettre à la place d'un personnage historique et raconter la leçon,
- inventer, créer un questionnaire, un test sur le sujet étudié,
- tenir un journal, cahier d'expérience, 
- organiser des discussions, des brainstormings,
- s'enregistrer en audio ou écouter des textes lus,
- proposer une question"qu'appelle t'on les grandes découvertes" et fournir encyclopédie, dictionnaire, accès internet...

 

L’intelligence logique / mathématique

- calculer, quantifier,
- se poser des questions,
- Emettre et tester des hypothèses,
- structurer ses idées, les ordonner de manière logique,
- chercher la règle à partir d'un exemple et la proposer (ex : pourquoi à - a?) 
- chercher le sens d'un mot par l'analyse des parties qui le composent (préfixes, suffixes, racines)
- analyse grammaticale d'une phrase.
- mettre en parallèle la fin d'une histoire inventée par l'élève avec la vraie fin.
- transformation de texte en respectant la logique de départ.
- développer des stratégies de lecture en faisant répondre d'abord à : qui ? quoi ? Quand? où? Pourquoi?
- faire le lien entre plusieurs leçons ou notions : créer des liens pour donner du sens.
- inventer ou résoudre des énigmes,
- établir une frise chronologique à partir d'infos fournies,

L'intelligence visuelle-spatiale

- réaliser une carte mentale,un topogramme,
- étudier un graphique, une carte, une frise pour répondre à des questions
- apprendre avec des couleurs,
- réaliser des croquis d'idées,
- utiliser des symboles visuels,
- Lire un texte, puis le dessiner ou bien le visualiser dans sa tête, yeux fermés,
- reportages vidéo ou photos complémentaires (prolongement d'une lecture, activité différenciée sur un sujet d'histoire, de sciences;)
- ajouter des illustrations aux informations importantes pour mieux les ancrer, 
- utiliser des polices d'écritures frappantes dans les documents pour marquer l'esprit des élèves,
- proposer des feuilles de couleur dans un travail d'écriture (bleu pour les personnages, rouge pour décrire le lieu, )
- inventer des symboles graphiques pour retenir l'orthographe de certains mots (http://melaniebrunelle.ca/orthographe-illustree/)
- utilisation de codes couleurs pour identifier les parties d'une phrase,
- fabrication de leçons à manipuler par les élèves (leçons interactives ou leçons à manipuler),

L'intelligence intrapersonnelle

- donner du temps pour réfléchir, pour construire un plan, un nuage de mots, une carte mentale personnelle,
- donner le moyen de s'auto-évaluer,
- proposer des choix,
- rassurer par un environnement sécurisant (rituels, droit à l'erreur, etc.)
- fixer des objectifs clairs et réalistes.
- privilégier les lectures avec une forte connotation émotionnelle,
 

L'intelligence interpersonnelle

- apprendre en coopérant (travail en binome, groupe)
- privilégier les échanges entre élèves,
- apprendre par le jeu
- privilégier les jeux de coopération,
- faire corriger sa dictée par un voisin,
- demander à un camarade ce qu'il pense de son travail avant de le rendre à l'enseignant,
- partager ses stratégies d'apprentissages ou de compréhension avec un camarade,
- cercle de lecture permettant aux élèves de partager leurs lectures avec d'autres,
- inclure le prénom des élèves dans les phrases exemples des leçons ou des exercices,
- rédiger des textes en collaboration (récits longs, exposés),
- amener les élèves à se mettre dans la peau de l'auteur (d'après vous, quel était le but de l'auteur quand il a .....),
- proposer un débat-synthèse de la séance,
 

L’intelligence corporelle / kinesthésique

- mimer un concept ou processus (jouer les planètes autour du soleil, jouer le sens de l'électricité dans un circuit),
- penser avec les mains?
- mettre en scène,
- proposer des activités de manipulation (http://peordinaire.canalblog.com/archives/2017/09/13/35671877.html)
- mimer une lecture de texte,
- création d'une maquette ou d'une scène qui représente un évènement (un camp préhistorique, le siège d'Alésia)
- utiliser des dés pour la production écrite qui déterminent au hasard : le personnage, le lieu, l'évènement perturbateur, etc, 
- construire une boussole, un objet en rapport avec une notion,
 

L’intelligence musicale / rythmique

- traduire en rythme, chantonner (tables de X, conjugaisons),
- utiliser des fonds sonores (élèves choisissent un fond sonore qui accompagnera un travail, un exposé, une présentation)
- illustrer musicalement un concept
   (ex : 9 -3 = ?  9 coups de sifflets avec 3 coups de claves en même temps.. Il reste 6 sifflets qui jouent seuls à la fin...)
- repérer les éléments musicaux d'un texte poétique (rimes, rythme),
- travailler sur les onomatopées (en citer, en inventer)
- demander aux élèves de citer les mots qu'ils préfèrent au niveau sonorité.
- écoute musicale : identifier ses émotions, les images qui leurs viennent.
- associer des poésies à des pièces musicales,
- écouter un camarade lire à voix haute et analyser la misicalité de son récit, de sa voix,

L’intelligence naturaliste

- faire des liens écologiques,
- développer sa responsabilité envers la nature, 
- proposer des projets en lien avec la nature,
- apprendre à observer attentivement,
- rechercher des structures,
- faire trier des images, des objets, opérer des classements,

Posté par matitela à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2018

l'Histoire en ateliers : pourquoi, comment?

Les deux jours de formation auxquels j'ai participé hier et aujourd'hui avaient pour thème : la différenciation.
Et parmi les sujets abordés, il y avait le fait de faire appel aux intelligences multiples.

Nous avons pu visionner 2 vidéos présentant :
- 1 séance de découverte sur la notion de partage en CM1 (mathématiques) 
- 1 séance sur les réseaux de communication (géographie).

C'était très intéressant de "voir" de manière concrète quels dispositifs peuvent être mis en place pour solliciter les élèves de manière plus variée. 

Les objectifs peuvent être : 

- de mettre en confiance ou en réussite un élève, en lui proposant une activité qui correspond à l'une de ses dominantes,
- de développer le maximum d'intelligences chez nos élèves.

Ces présentations m'ont donné des pistes d'amélioration en Histoire.
J'ai beaucoup travaillé pour préparer toute mon année en CM1 et en CE2 dans l'esprit des nouveaux programmes de 2015.
L'organisation choisie me convient bien car elle me permet d'avoir une progression cadrée, de développer des compétences de lecture de documents variés pour mes élèves (cartes, frises, témoignages, tableaux, etc...) et de faire le lien entre les informations contenues dans ces documents et la trace écrite qui est complétée.

Par contre, j'ai le sentiment de devoir "porter mes élèves à bout de bras". Certains élèves sont très investis et monopolisent les temps de parole. Les autres se laissent porter et attendent.. Ils attendent que leurs camarades donnent les réponses, ils attendent la correction, etc... Et ça, ca ne me convient plus du tout!!

Alors, j'ai discuté avec la collègue qui nous présentait sa séquence et elle m'a donné plein d'idées...

1) Mettre les élèves en action et les amener à s'investir
Je pourrai commencer par faire travailler mes élèves en groupes au lieu de faire un cours magistral, chaque groupe travaillant sur un support différent et devant rapporter au reste de la classe le résultat de son travail. C'est une première idée facile à mettre en place et qui a de grandes chances de réveiller un peu mes élèves.... 

2) Proposer des activités motivantes faisant appel aux intelligences multiples
C'est là que je dois prendre le temps de réflechir aux supports proposés... Et c'est là que les intelligences multiples prennent tout leur sens si je veux différencier.

Ma collègue m'a suggéré d'utiliser :
- mes supports actuels,
- un récit littéraire (anecdote du type "le vase de Soisson"
- une vidéo,
- un texte enregistré en audio pour des élèves qui auraient des difficultés de lecture,
- un schéma à réaliser, une maquette, etc..,
- un tri d'images, objets, etc.

En écrivant, je me dis que cela pourrait également être une recherche sur internet, jouer une saynète devant la classe pour se représenter un évènement... Bref, l'idée, c'est de différencier les approches. Et que chaque groupe rapporte aux autres ce qu'il aura fait et appris pour une mise en commun. Cette idée me plait beaucoup...  Il faudra que je fasse aussi attention à ce que tous les élèves tournent sur ces ateliers pour que ce ne soient pas toujours les mêmes qui se retrouvent à étudier les documents écrits, et les mêmes qui regardent des vidéos! Je vais commencer modestement avec un partage des documents étudiés entre les groupes avec mise en commun par un rapporteur et j'enrichirai au fur à mesure... Mais cette perspective me plait bien!!

Je compte m'acheter le livre "Apprendre autrement avec les intelligences multiples" de chez RETZ pour creuser le sujet...

 

Exemples d'ateliers faisant appel aux intelligences multiples en histoire

Exemple 1 

J'ai trouvé sur le site "https://profpower.lelivrescolaire.fr/les-intelligences-multiples/" un exemple qui illustre comment on peut organiser des activités faisant appel aux intelligences multiples en Histoire. Il s'agit d'un exemple pour une séqunece de 6e sur Les relations de l’Empire romain avec les mondes anciens mais il est tout à fait possible de transposer cet exemple en CM1.

Intelligence logico-maths : 
Proposer aux élèves de tenir un carnet d'échanges de marchandises montrant comment s'échangent les biens entre pays (la soie pour la Chine, le vin pour les romains, etc..)

Intelligence verbale-linguistique : 
Ecrire un court texte expliquant les étapes de la fabrication de la soie ou un dialogue entre un romain et un mandarin.

Intelligence visuelle-spatiale : 
Regarder une vidéo montrant les itinéraires, les routes maritimes et terrestres puis réaliser un schéma de synthèse.

Intelligence corporelle-kinesthésique:
Mimer une scène quotidienne des caravaniers

 

Exemple 2 "

J'ai trouvé un second exemple en histoire sur le site "http://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx?fileticket=EhNh6KlHcg4%3D&tabid=591&language=fr-FR" qui permet de comprendre comment diversifier ses entrées pour un même objectif notionnel.

Il s'agit dans cette séquence s'aborder la 1ere guerre mondiale (programme de CM2)

Intelligence logico-maths : 
Création d'une carte mentale mettant en relation les acteurs et leurs alliances, les évènements, les causes, les conséquences et les principales batailles.

Intelligence visuelle-spatiale : 
Comparaison de 2 cartes montrant l'évolution des alliances entre 1914 et 1918

Intelligence musicale / rythmique : 
Mettre en son le journal d'un poilu, à l'aide d'un extrait de journal de guerre et 

Intelligence intra-personnelle : 
synthèse par les élèves des connaissances et compétences acquises durant la séquence pour mise en commun.

 

Posté par matitela à 18:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,