Rappel : Le plan de travail est soumis à de nombreuses variables, ce qui explique qu'il n'y en pas deux pareils...
Voici comment j'envisage mon plan de travail.

1-  Organisation générale du plan de travail

Périodicité :

de vacances à vacances (5 périodes sur l’année scolaire)
Certaines collègues préfèrent les plans hebdomadaires ou tous les quize jours (en particulier en cycle 2 où les enfants sont moins aptes à gérer de longues périodes de travail et à anticiper).

Périmètre : Etude de la langue (ortho, gram, conj, voc) et maths (num, calculs, gestion de données, pbs, mesures, géom).

Plan de travail distinct entre les CE2 et les CM1

Support des exercices : manuel personnel pratiquant la différenciation et la progressivité des exercices.

 

2-  Organisation des exercices

Consignes simples, ritualisée par la répétition pour plus d’autonomie / non recopiées sur le cahier (uniquement n° et page)

Exercices de difficulté croissante : longueur variable, consigne +/- complexe, etc..

Il faut avoir terminé et réussi les exercices en gras pour prétendre passer l’évaluation / être évalué sur la base du travail accompli

La collègue que j'ai pu observer favorise l'avancée de plusieurs notions en parallèle.
Il faut avoir terminé le premier exercice de chaque notion, pour passer au suivant.
On doit avoir 3 exercices justes pour prétendre passer l'évaluation.
J'ai beaucoup apprécié ce dispositif et donc décidé de faire pareil car je trouve rassurant pour de progresser dans tous les apprentissages et non pas de ne faire que des maths en début de période et que du français à la fin, par exemple.

 

3-  Organisation du temps de plan de travail

Durée des séances : 30 à 45 minutes pouvant se répéter dans la journée.

J'ai fait le choix de mettre en place 4 ateliers tournants de 30 minutes chaque jour de la semaine.

2 ateliers qui ont lieu systématiquement :

- 1 atelier plan de travail en Etude de la langues et Mathématiques,
- 1 atelier de renforcement ou rebrassage qui permet de consolider ou d'ancrer durablement les acquisitions des périodes précédentes,

 2 ateliers qui varient en fonction du jour :

- Problèmes (manipulations, etc.) / Travail personnel (apprentissage des leçons, des tables de multiplications, activités autonomes)-
- Arts visuels / Entraînement en Français et maths sur ordinateur
- EMC / lecture
- Rédaction / Travail personnel

4-  Posture de l’élève durant la séance en plan de travail

-  L’élève bénéficie d'une certaine liberté dans le choix des exercices ou des notions qu'il va travailler.

-  il avance toutefois toutes les notions en parallèle  (terminer une colonne avant de commencer la suivante).

-  il identifie les activités qu’il peut réaliser seul et celles pour lesquelles une leçon magistrale de l’enseignante sera nécessaire
-  il est toujours en activité (aucun temps libre, pas de minimum ou maximum d’exercice, pas de blocage)
-  il peut solliciter l’enseignant pour une question, une correction en levant le doigt,
-  si l’enseignant n’est pas disponible, l’élève inscrit sa difficulté au tableau de demande d’aide et passe à une autre notion.

 

5-  Posture de l’enseignante durant la séance en plan de travail

-  Elle circule et valide les exercices à l’aide des codes couleurs,
-  Elle indique qu’il y a une erreur mais ne corrige pas. C'est l'élève qui se corrige seul.
-  Elle réexplique un point non compris pour permettre à l’élève de se corriger
-  Elle observe et identifie les notions qui devront être abordées de manière collective ou magistrale
-  Elle identifie les élèves qui auront besoin de remédiation.
-  Elle peut valider certaines activités ou notions par l'observation (l'évaluation formelle n'est pas une obligation).

 

6-  Evaluation de l’élève dans le dispositif

-  Evaluation formelle pour certaines notions (quand l’élève le demande / à une date butoir)
-  Evaluation sur observation pour d’autres notions,
-  Evaluation bienveillante et adaptée au niveau de chaque élève.